1 Jour 1 Portrait

Pas facile d’interviewer Goulven Gillet, l’une des figures emblématiques des marchés du Sud-Yvelines, le rendez-vous est matinal, samedi à 7h00 en face de l’hôtel de ville de Rambouillet, à la terrasse de la brasserie Les Lys (Ex : T’Bo). Ambiance conviviale avec les marchands et les marchandes ambulantes, le tutoiement est de rigueur, le p’tit déjeuner est revigorant : ballon de vin rouge, sandwich, charcuterie, café et verre de rhum; idéal pour booster sa journée surtout quand on est levé depuis 1h00 du mat’. Auréolé de son titre de poissonnier Gault & Millau 2021, Goulven voulait une interview sur mesure. Pour le convaincre je suis venu avec un micro, pour le flatter je lui ai soumis le questionnaire de Proust, pour finir nous avons inventé un nouveau concept, c’est l’interview « Tête de con ». J’ai trouvé l’animal fort sympathique, jugez-en par vous-même.

#1jour1portrait #lesptitsmarches #004

Bah, tête de con. Mais ça peut être une qualité aussi.

Goulven Gillet

1. Quelle est votre activité ? Avez-vous plusieurs activités ? Depuis combien de temps exercez-vous cette profession ? Sur quels marchés êtes-vous présents ?
Je suis à mon compte depuis vingt ans mais cela fait 32 ans que je travaille en poissonnerie. Je suis connu sous le surnom de “marchand de poissons” sur le marché de Houdan, Rambouillet, Saint-Arnoult, de Rochefort en Yvelines et propose des livraisons à domicile le mercredi et vendredi après-midi.

2. Quelle est l’anecdote qui vous a le plus marqué dans votre carrière ? Celle que vous citez le plus souvent ? Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite devenir commerçant sur un marché ?
C’est fabuleux d’être un commerçant ambulant mais il faut être passionné car nous ne comptons pas nos heures de travail et sommes présents peu importe la météo …

3. Qu’aimez-vous le plus dans l’ambiance des marchés ? Qu’est-ce-qui vous rend unique et vous différencie des autres commerçants ? Quelle histoire (storytelling, accroche narrative) racontez-vous à vos clients ?
C’est que de la déconnade ! (rires). J’adore voir les clients repartir de mon stand à la fin de ma vente avec le sourire parce qu’ils ont passé un agréable moment. Les clients oublient leurs soucis le temps d’une instante grâce à mes conneries. Il n’y a pas de pubs affichées sur mon stand, je n’ai qu’une banderole avec mon nom et la reconnaissance GAULT ET MILLAU 2021. On est petit, on est tout tout petit, On a une méthode de travail atypique et on aime l’expliquer aux clients. Ce qu’il y a marqué sur nos étiquettes ça correspond à la pure réalité. Nous on travaille vraiment avec les pêcheurs, on travaille directement avec eux, y’a vraiment une histoire humaine qui se créé entre nous.

4. Quel est votre parcours ? Comment êtes-vous devenu commerçant ou commerçante sur les marchés ? Avez-vous fait des études en rapport avec votre activité actuelle ?
J’ai fait des études, CAP BEP poissonnier-traiteur avec quelques années d’avance au niveau de mon école. Je suis issu d’une famille de commerçants sur marché, je suis sur les marchés depuis mes cinq ans.

5. Comment avez-vous commencé dans ce métier ? Avez-vous toujours travaillé dans cette activité ? Depuis combien de temps êtes-vous établi à votre compte ?
Vingt ans à mon compte et dans la poissonnerie depuis mes 14 ans. J’ai appris avec un grand Monsieur réputé dans le métier (Mr Lechère). Puis après l’obtention de mon diplôme, j’ai été responsable d’une équipe pour une grande poissonnerie de mon département et avant d’être à mon compte, j’ai occupé un poste de vendeur sous les halles de Rungis.

6. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? D’où viennent vos produits ? Où vous fournissez-vous ? Faites-vous du local ? Etes-vous producteur ? Pourquoi avoir fait le choix de proposer vos produits sur les marchés et non pas dans une boutique ?
Local non, direct oui. Je ne propose que des produits français, il n’y a aucun produit d’import proposé à ma clientèle. Je travaille en direct avec des pêcheurs de la côte Atlantique qui ne pratiquent que de la pêche côtière. Les huîtres viennent de deux ostréiculteurs passionnés et je propose de la moule de pays de grande qualité. Pourquoi sur les marchés ? Parce que j’ai besoin que ça bouge, la clientèle est différente selon chaque marché et puis j’aime interpeller les gens, les faire venir au stand pour leur faire gouter mes produits, j’aime aussi l’ambiance des marchés, c’est toujours animé !!!

7. Pensez-vous que le confinement a fait découvrir les marchés aux consommateurs ? Sont-ils plus nombreux à venir à vous ?
Ah oui ! Franchement oui. Parce que les consommateurs n’avaient pas le choix déjà, malheureusement. (à propos de la livraison à domicile) On en faisait déjà avant, j’avais arrêté pour divers petits soucis avec la clientèle. Mais on a repris en démultipliant pendant le confinement. Le confinement nous a permis de faire connaître nos produits, notre méthode de travail. Les gens ont découvert le plaisir de cuisiner le poisson et se sentaient par la suite moins vulnérables vis-à-vis du Covid en extérieur plutôt que dans un lieu confiné.

8. Le mot de la fin pour les lecteurs et lectrices des P’tits Marchés, le Mag… Qu’avez-vous envie de dire pour leurs donner envie de vous rendre visite ?
On vient chez moi avant tout pour passer un bon moment !! Je n’ai pas toujours des blagues drôles mais j’aime entendre les gens se marrer !! Je suis un passionné par mon métier, j’aime faire les préparations selon les envies de chaque client et surtout échanger des recettes avec eux ! La phrase que j’aime entendre ? “ Cela sent la mer à votre stand et pas le poisson “ J’ai réussi à titiller votre curiosité ????

9. Votre établissement est-il référencé sur le P’tit Guide .Org ? Souhaitez-vous créer un compte contributeur pour y gérer directement et gratuitement votre annonce ?
Oui >>> https://www.leptitguide.org/annonce/poissonnerie-gilet/

10. Quels sont les moyens de vous joindre ? Quel est votre numéro de téléphone ? Votre email, votre page Facebook, votre site internet… ?
Ma femme Aurélie ! Je suis le seul homme a donner facilement le numéro de sa femme (rires). Elle s’occupe de répondre à vos appels et mails et gère la communication sur Facebook (pages “bienvenue aux marchés de Rambouillet” et “bienvenue au marché de Houdan”.

11. Candidat(e) pour une interview à la Radio RVE ?
Oui

Extra (questionnaire de Proust)

12. Mon principal défaut ?
Bah, tête de con. Mais ça peut être une qualité aussi. N’est pas breton qui veut !!!

13. Mon occupation préférée ?
Passer mon temps à travailler et m’occuper de mes enfants. Ma femme, mes enfants, et travailler. Sans ordre de priorité, en terme de temps c’est égal : travail/maison c’est pareil, c’est 50/50.

14. La qualité que je préfère chez une femme ?
Elles sont toutes belles, donc, voilà ! (rires). J’ai été élevé par des bretonnes, on trouve les femmes toutes belles ! (rires).

15. Quel serait mon plus grand malheur ?
Y’a pas de malheur dans la vie. Parce que quand y’a du malheur y’a du bonheur derrière.

16. Mes héros favoris dans la fiction ?
Alors là ! Deadpool.

17. Mes héroïnes favorites dans la fiction ?
Je vais suivre ton conseil : Wonder Woman.

18. Mes compositeurs préférés ?
J’ai une grosse grosse préférence pour Joey Starr, parce que c’est un artiste complet, et Danakil.

19. Comment j’aimerais mourir ?
On meurt pas. Pour moi on meurt pas, on sert, même après notre mort.

20. État d’esprit actuel ?
Emmerder un maximum ceux que j’emmerde déjà en fait.

Extra 2 (questionnaire à la Thierry Ardisson)

21. Qu’est ce qui vous fait devenir rouge de honte ?
Cette putain de surconsommation que les gens peuvent avoir.

22. Est-ce que par amour, vous seriez prêt à vivre à trois ?
Uniquement si ça convient à Madame, et avec quelqu’un du sexe opposé, pas avec un mec.

23. Est-ce que par amour, vous seriez prêt à embrasser ses chaussettes sales 100 fois ?
Ouais ! J’ai fait l’armée.

24. Tu préfères : Rater un baiser ou baiser un(e)raté(e) ?
Ah ! Alors là ! Alors euuh… baiser une ratée ! Y’a peut-être des souvenirs de jeunesse dont je me souviens pas… rater un baiser, ouais, il paraît que je sais pas galocher. Je bave de trop ! C’est ce que mon épouse m’a dit.

25. Quel est votre premier souvenir ? Un biberon… ?
Non, le sein de ma mère.

26. 67% des gens sont choqué par les pratiques sado maso, et vous ?
Bah non, on prend notre pied comme on a envie de le prendre.

27. Si vous étiez un péché ?
Péché mignon !

28. Avez-vous déjà volé dans le porte monnaies de vos parents ?
Jamais de ma vie ! J’ai jamais volé ni rien ni que dalle, pour moi c’est honteux.

29. Etes-vous favorable à la fidélité dans le couple ?
Alors ça c’est une question complexe. Fidélité dans le couple non, parce que l’homme a deux couilles donc c’est pour avoir deux femmes, mais… mais la fidélité dans le couple c’est une chose qu’est tellement belle quand c’est réellement fait, mais faut que les deux soient complices. Faut que les deux personnes soient en harmonie. Après je comprends les gens qui sont pas fidèles.

30. Etes-vous favorable au mariage homo ?
Ouais ! Ah oui oui, 100%.

31. Etes-vous favorable aux questionnaires ?
Ah bah oui ! Y’a rien à cacher donc oui.

32. Sucer c’est tromper ?
Bah, ça dépend…


Goulven & Aurélie Gillet
Poissonnerie Gillet
Gault & Millau 2021
gillet.lili@dartybox.com
06 58 97 12 20
Saint-Michel-sur-Orge (91240)
Facebook : https://www.facebook.com/aurelie.gillet.5
Le P’tit Guide : https://www.leptitguide.org/annonce/poissonnerie-gilet/

Crédit photo : « Les p’tits marchés, Le Mag » & Poissonnerie Gillet

Pour aller plus loin :


Tous les portraits : 1 Jour 1 Portrait
Vous aussi : Déposer votre interview ici !
Extra : Interviews célèbres

Laisser un commentaire